formation mons photo

(Formation en phonétique, à destination des formateurs en alphabétisation-FLE et FLE,  du territoire du CIMB.)

Le Centre Interculturel de Mons et du Borinage (CIMB), situé à Saint-Ghislain (Belgique), en collaboration avec l’association française de Lons (Pau), Boîte à lettres, a proposé aux formateurs en alpha/FLE et FLE, de Mons -Borinage et d’une partie de la Wallonie Picarde, un module de formation intitulé Introduction à la phonétique corrective (La méthode phonomimique).

Ce module de 3 jours (2,6 septembre 2019 et 27 février 2020) s’est déroulé à Mons, en Belgique, où un nombre signifiant de formateurs se sont réunis pour partager leurs expériences de terrain, en lien avec l’apprentissage du français oral et écrit.

Le Centre Interculturel de Mons et du Borinage (CIMB) est l’un des 8 Centres Régionaux Wallons d’Intégration pour les personnes étrangères. Depuis 1996, le CIMB promeut toute initiative en vue de favoriser l’intégration des personnes arrivant en Belgique, sur son territoire de compétences.

Outre le soutien apporté à son public, le CIMB développe des réseaux avec des associations et partenaires qui ont également pour finalité de contribuer à l’inclusion des personnes étrangères dans la société.C’est dans le cadre de l’accompagnement de ces organismes, et en s’appuyant sur les besoins des animateurs de groupes alpha/FLEet FLE, que cette formation a vu le jour.

Pour plus d’informations, consultez notre site : www.cimb.be

Adresse : Rue Grande, 38 à 7330Saint-Ghislain

Téléphone : 065/ 61 18 50

E-mail : cimb@skynet.be

Les 2 premiers jours de cette rencontre ont visé la partie plus théorique de la méthode phonomimique d’Augustin Grosselin, mais aussi les dialogues avec les formateurs. Ces derniers ont permis non seulement de dégager les principes pédagogiques, pivot des activités menées avec les apprenants, mais aussi les apports des neurosciences.

Le dernier jour a été perçu comme un retour sur l’application de la méthode, en situation réelle, avec le public adulte migrant.

L’apprentissage de la phonétique représente le socle de l’appropriation du français car les bénéfices sont considérables. Un travail constant, en employant des méthodes variées, facilite le développement des quatre compétences langagières dont la maîtrise, même fluctuante, motive le public cible à la démarche d’intégration.

 

STELUTA POPA

Responsable de projets –  Formation (CIMB)