L’apprentissage de la lecture, c’est vers 5/6 ans, pense-t-on? Quelle erreur! Cela commence bien plus tôt!

L’enfant qui va débuter la lecture au CP va déchiffrer, et la lecture va devenir très compliquée si l’enfant ne connait pas les premiers mots qu’il lit. Le sens ne sera pas au rendez-vous, et la lecture n’est plus source de plaisir. Il est donc important que l’enfant qui débute l’apprentissage de la lecture ait déjà un petit bagage de vocabulaire.

C’est donc à la maison, chez la nounou ou dans les petites sections de maternelle que se prépare l’apprentissage de la lecture, au travers d’histoires, de jeux, de réponses claires aux questions des enfants, dans un langage simple mais à la syntaxe précise.

Un enfant qui entre au collège en disant  » l’a un garçon dans ma classe qui… » aurait dû corriger ce défaut en grande section!

Mettre dans les mains des enfants du primaire des tablettes ou téléphones sur lesquels ils vont jouer des heures durant les place dans une situation de non-apprentissage du vocabulaire : je rencontre des enfants de 6è dont le bagage en vocabulaire est à peine celui du CE1. Les devoirs de français deviennent alors très compliqués : comment expliquer La Fontaine ou Molière à des enfants qui ont le vocabulaire de Petit Ours Brun? Je caricature, mais à peine !

Pour terminer par une note positive, voici une idée pour ceux qui en manqueraient : « la Boîte à mots ». Très simple à réaliser : dans une boîte ou une corbeille, vous mettez un tas d’objets que l’enfant devra nommer, puis plus tard expliquer ce qu’on fait avec, et vous modifiez le contenu à mesure des acquisitions.

DSC05316