20200720_112134 - Copie

Mon expérience auprès des enfants apprenant à parler puis à lire est plus concrète que théorique.  La prononciation des phonèmes un peu plus difficiles entrainent souvent des explications un peu techniques qui dépassent l’enfant. Les enfants corrigent plus facilement leurs erreurs de prononciation par le jeu.

Merci Brigitte, de m’avoir rappelé que pour émettre un « s » ou un « ch », il faut avoir de l’air à ‘chasser’, donc il faut commencer par inspirer. Plutôt que d’expliquer longuement comment faire, je propose aux enfants une course de boules de coton avec une paille. Rien de tel pour apprendre à contrôler son souffle, et donc à faire sortir le filet d’air nécessaire à la prononciation de ces phonèmes.

On ajoute alors quelques jeux d’imitation : le pneu crevé qui se dégonfle, et on fait ‘ch…’ assez longuement avec un filet d’air. Le son « ch » sort alors sans problème. Reste plus qu’à chercher des  mots avec « ch », et il y en a plein dans le registre de l’enfant : chat, chapeau, château, chien, chut, cheval, chaud, chanter, chercher, chemin, champignon, poche, chose, cheveux, chou, cheminée, chaussette, chaise….

Et Arthur* sait maintenant dire « Papy Michel »!

*le prénom a été changé.