Les habitués de ce blog connaissent nos recommandations pour les premiers pas vers une écriture cursive souple, lisible et fluide.

La souplesse : l’enfant prépare ses mains et son corps tout entier à travers les exercices au coussin de sable et les exercices de gymnastique des mains. Tous nos exercices ont pour objectifs d’écrire avec une main souple. Sont donc bannis tout type d’exercice qui s’oppose à cette souplesse, à commencer par les exercices de pointillés à repasser. L’écriture est produite par l’enfant, et donc vient du profond de lui-même, en fonction de son développement moteur et psychique. Le faire repasser sur des pointillés n’agit en aucun cas sur son développement, puisqu’il s’agit d’un tracé produit par un autre que lui-même.

La lisibilité : une écriture lisible est une écriture bien formée, proportionnée. Pour ce faire, l’enfant a besoin de lignes. Les repères pris dans l’espace par l‘écriture chantée doivent être retrouvés sur le cahier. Tout cahier d’écriture ou d’activités qui demande à des enfants de 6/7 ans d’écrire sur une seule ligne doit être banni. Comment, pendant la période d’apprentissage, est-il possible de donner à l’enfant un support aussi inadapté? Combien d’enseignants donnent des photocopies à l’enfant sur lesquelles les enfants ne disposent que d’une seule ligne pour écrire leur réponse ?

La fluidité : Notre alphabet a la particularité de s’écrire de deux manières : les lettres d’imprimerie et les lettres cursives. Les lettres d’imprimerie ont été créées avec l’imprimerie, à l’époque où chaque caractère typographique devait être indépendants. La cursive est plus ancienne, puisque son objectif est la rapidité et la souplesse qui empêche l’apparition de douleur de la main. Cette fluidité s’obtient en respectant les règles d’écriture. La manière de former la lettre est aussi importante que le résultat final.

Tous les enfants qui ont une écriture illisible ont rencontré une difficulté sur un des points ci-dessus, voire plusieurs.

La méthode de Théa Bugnet apporte une réponse efficace à chacun de ces 3 points. Il est regrettable que seuls les graphopédagogues la connaissent, alors qu’elle a été utilisée au départ dans les écoles avec des résultats remarquables. Prenez donc le temps de lire tous les articles de ce blog sur l’écriture chantée, et lancez-vous. les enfants aiment beaucoup, et vous serez conquis !

Il vous manque encore le support : un cahier avec des lignes adaptées à l’apprentissage, au format adapté à la longueur des bras des enfants. Voici un tuto pour le réaliser vous même. L’enfant commence l’apprentissage sur des lignes de 6mm, puis 3mm, écrire sur le format ‘Seyes’ deviendra alors très simple !

Commencer par imprimer quelques feuilles recto verso des lignes choisies, et la couverture sur un papier bristol ou à dessin.

Placer 4 ou 5 feuilles lignées sur la couverture, plier la liasse en deux et agrafer 2 fois en plaçant le côté couverture sur le dessus : votre cahier est prêt !

Voilà vos feuilles prêtes pour être agrafées ou cousues :