yeux

Les yeux ont un rôle important dans l’exercice de la lecture et de l’écriture. Il est nécessaire de « muscler » les muscles moteurs oculaires, puisque les yeux devront apprendre à « courir » sur le texte, ou suivre la main qui écrit et va écrire de plus en plus vite grâce à la cursive.

Théa Bugnet l’avait bien compris, qui nous propose des exercices oculomoteurs simples à mettre en place et très utiles.

Madame Arlette Mucchielli, qui a pratiqué la méthode du Bon Départ sous le nom de « Ouros », nous propose quelques exercices oculo-moteurs, sous le nom de « gymnastique des yeux ».

Bien que le »Bon Départ » est décrit comme « méthode oculo-audio-visio-motrice » (1), on ne trouve pas d’écrit de Madeleine Curtat-Bugnet à ce sujet. C’est donc Arlette Muchielli qui nous apporte ces précisions (2) :

« Cette gymnastique agit sur les muscles oculo-moteurs et apprend à fixer le regard dans les différentes positions de l’espace ainsi que sur des objets précis. Elle facilite la concentration de l’attention, stabilise l’enfant instable et élargit le champ visuel de l’enfant inhibé.

L’ensemble des exercices se fait en position assise.

  1. Faire avec les deux mains rapprochées à leur base un V sur lequel on posera le menton, les index et les majeurs placés derrière les oreilles. Partir du point A, droit devant, fac à un mur, mais à distance.  Regarder ainsi droit devant le point A et compter 4 temps(4) , puis vers le haut(4), revenir au point A (4), puis vers le bas (4), revenir en A (4), puis vers la gauche (4), vers A (4), vers la droite (4), retour en A (4).
  2. Puis regarder vers le coin haut-gauche (HG) (4), revenir en A (4), descendre vers angle BD (4), remonter vers HD (4), revenir en A (4), enfin descendre vers BG (4), et enfin revenir en A (4). Temps de repos pour les yeux, toujours en 8 temps.
  3. L’adulte propose à l’enfant (dès 5 ans) de suivre visuellement un crayon ou son index, tenu verticalement et qu’il déplace lentement de la gauche vers la droite et retour.
  4. Terminer cette gymnastique en faisant taper dans les mains au-dessus de la tête sur un air joyeux.

N.B. La tête ne doit pas bouger pendant les exercices, seuls les yeux bougent.

Pour l’exercice 3, avec des tout-petits, on peut utiliser un jouet (petite voiture par exemple) qui se déplace devant lui de gauche à droite. »


(1) « Méthode neuro-audi-visuo-neuro-psychomotrice »  dans  « Prévention et traitement des troubles scolaires de l’apprentissage », page 18, Arlette Mucchielli-Bourcier (à retrouver dans notre Bibliothèque)

(2) voir n°4 dans :  https://www.ouros-education.fr/pratique/exercices-types/