L’apprentissage des voyelles se fait selon la fiche pratique que vous pouvez relire ici.

Nous voyons sur cette fiche comment l’enfant est invité à reconnaître le phonème « à l’oreille » : j’entends (discrimination auditive), et visuellement : je vois (discrimination visuelle).

Chaque boîte est munie d’une fente par laquelle il introduit les petites cartes plastifiées, rangées dans une boîte annexe. Chaque phonème dispose d’un jeu « je vois » et d’un jeu « j’entends ».

Les jeux proposés ici sont faciles à réaliser, et permettent  à l’enfant, de manière individuelle, de consolider ce qui a été vu en groupe.

L’enfant dispose d’images ou de mots – qu’il ne lit pas, l’objectif est juste d’y voir la nouvelle lettre – qu’il place dans la boîte quand il entend ou voit le phonème. Quelques cartes ne comportent pas le phonème et l’enfant devra décider de ne pas les mettre dans la boîte.

 

Ce jeu peut s’utiliser de deux façons :

-soit l’enfant travaille individuellement et présente alors son travail à l’adulte qui vérifie le contenu de la boîte,

-soit il travaille avec l’adulte, ce qui fournit l’occasion à partir des images -et des images seulement-  de corriger des défauts de prononciation ou de développer son champ lexical.

Le matériel utilisé pour ces jeux se trouve dans le commerce ; chaque plateau mesure 22×13 cm, en bois blanc peint à la peinture acrylique (Cultura, GIFI, Foirfouille…).