Il y a des rencontres improbables qui sont des points de départ. La rencontre de Laurence et de Bernadette Menditte sont de celles-là. Bernadette, ancienne de l’Association Bon Départ de Théa Bugnet, passe à Laurence les documents du Bon Départ, en lui disant de chercher plus d’infos sur internet, ce qui était mission très difficile, au vu du peu de personnes connaissant le Bon Départ en France. C’est alors que Laurence ‘tombe’ sur ce blog, me contacte, et me voilà à exposer la Méthode de Théa Bugnet à une douzaine de stagiaires enthousiastes. Ce qui est incroyable, c’est que tout cela se passe dans le même département !

Le film de Annie Boon aux États-Unis est un grand moment. Il permet de voir comment Annie Boon faisait travailler les enfants à l’école. Message très important, quand on sait que le Bon Départ n’a été utilisé en France que pour la rééducation.

Après chant et écriture, il est prévu de prendre date pour démarrer la phonomimie de Augustin Grosselin. D’ici là, je pense que ‘Le Bon Départ’ sera chanté en basque !