ellyrozinga jeune

La ténacité porte parfois du fruit ! Les habitués de ce blog savent tout ce nous devons à Théa Bugnet-van der Voort !  Cela donne envie de voir de « plus près », d’aller à Bréda sur les traces de celle qui nous a laissé de si bons principes, avec le rêve impossible de croiser son ombre dans les couloirs !

Et voilà que grâce à notre amie Nicole, bruxelloise et néerlandophone, un contact a pu être établi. Après un contact par mail, j’ai pu rencontrer Elly Rozinga, qui parle très bien notre langue, et qui nous a fait le plaisir d’une rencontre à Paris, jugeant qu’une visite à Bréda n’était pas forcément intéressante, puisque l’école d’Annie Boon n’existe plus comme telle.

Elly a d’abord été élève dans la classe de Mademoiselle Boon à Bréda, puis a travaillé toute sa vie dans le domaine de la psychomotricité et de « l’orthothérapie », selon les principes de Théa Bugnet.

Brigitte, secrétaire de l’Association « la Boîte à lettres », avait fait le déplacement également. La rencontre fut pour nous un moment de vrai bonheur, tant par la qualité et la simplicité de la rencontre, que par la « leçon de psychomotricité ». L’importance du développement moteur pour un développement harmonieux de l’enfant nous parut encore plus évident. Elly nous a offert son livre -en néerlandais !- ainsi que des documents remontant aux origines du Bon Départ, avec démonstration à l’appui des chants composés par Charles Bugnet, mari de Théa.

J’ai pu aussi faire quelques courtes vidéos d’exercices au coussin de sable(1), réalisés avec ce que nous avions sous la main – une serviette de table – et qui montre que les exercices présentés sur ce blog, issus du travail de Madeleine Curtat-Bugnet, peuvent se décliner à l’infini, en fonction de l’âge et des compétences des enfants.

N’hésitez pas à vous lancer dans ce travail de psychomotricité « scolaire » qui fait tant de bien aux enfants. Elly déplore que cette approche se soit confinée dans les instituts pour enfants porteurs de handicap, qui, si elle est très utile pour ces derniers, ne leur est pas réservée et doit être proposée à tous. Le rythme et la motricité « en grand » sont la meilleure préparation à la lecture et à la motricité fine qu’est l’écriture.

Ceux d’entre vous qui souhaiteraient se former à cette approche peuvent nous en faire la demande.

DSC04383.JPG

La secrétaire et la présidente de l’Association « la Boîte à lettres » accueillent Elly Rozinga.


(1) ces vidéos seront postées prochainement.